image
image

Babiatteries

image




Il n'est pas toujours facile de faire la cuisine avec un four à conviction.
Vu les salles d'exposition, les artistes du paléolithique supérieur n'ont pas dû vendre beaucoup d'oeuvres.
Le fondement de la religion repose en un fond dément
Sur fond de mensonges le religieux, lui, préfère profondément d'autres fondements.
image
Je me demande pourquoi les tireurs d'élytres sont si recherchés.
Il y a des gens qui ont un tel indice de réflexion que même un écran total ne saurait vous en protéger.
L'oeuvre de Jean Sébastien Bach, c'est comme lorsque l'on découvre qu'il y aurait autant de galaxies
que d'étoiles dans la voie lactée, c'est à dire plus de deux cents milliards.
J'excommunie toutes les personnes qui mettent du sucre en poudre dans leur fromage blanc à la crème.
image
Il n'y a pas que les cargos qui dégazent subrepticement durant la nuit.
Dans la pénombre, au plus profond de la cavité, sur des parois somme toute irrégulières, rugueuses.
Des chevaux, taureaux, rennes, mammouths... Des lignes pures, la maîtrise du geste. Y avait-il une école des beaux-arts aux Eyzies-de-Tayac ?
Les Théophile sont de grands amateurs de thé.
Les grincheux, les grognons, les ronchons et autres bougons détestent Mozart. Á chaque fois qu'ils entendent sa musique,
c'est plus fort qu'eux, ils sourient.
C'est dans les ports que l'on trouve les plus beaux romarins.
Les gerris se sont bien marrés quand ils ont vu Jésus marcher sur l'eau.
Avec le temps, je constate qu'Anton Bruckner est un petit bonhomme qui grandit, grandit...
Avez-vous déjà songé à ce que pouvait être un pet d'un dinosaure de plus de 20 tonnes ?
image
L'univers est composé de 5% de matière, de 23% de matière noire dont on ignore tout et de 78% d'énergie sombre ou noire
dont on ignore tout. C'est fascinant, irréel et difficile à admettre, pourtant ce n'est rien comparé aux femmes...
Dans un trou noir, la lumière ne peut pas s'échapper, c'est très facile à vérifier : il n'y a qu'à allumer la télé.
Les créationistes, à l'évidence, souffrent d'une grave carence en iode.
Se perdre dans les Nymphéas de Monet sur un fond musical de Debussy, ça c'est d'la bonne !
Une supernova, c'est une étoile qui s'est radicalisée.
Seuls les initiés connaissent le boxon de Higgs.
À Sodome on connaissait l'existence des trous noirs bien avant l'invention du télescope.
Le principe de précaution nous impose d'interdire l'usage des culottes bouffantes.
image
On a toujours redouté les pets de Damoclès.
Du chapon, le yak usa.
La pyrolyse n'est pas un volatile qui se délecte de petits fours.
Quand on voit un viticulteur traiter ses vignes, on se dit que la France est prête pour la colonisation de Mars.
Si on fusionne un piano à queue avec un piano droit, on obtient un piano priapique.
Le piano priapique accompagne à merveille le bandonéon.
Il est déconseillé d'écouter des concerti grossi en pleine cure d'amaigrissement.
Finalement il y a peu de différences entre un pulsar et un pur sale, les deux sont infréquentables.
Une supernova c'est l'orgasme ultime d'une étoile qui éjecte sa semence pour nous enfanter.
image
C'est au cours d'importantes manoeuvres militaires à l'aéroport du Bourget que le poète a écrit ce fameux vers : "Otan, suspends ton vol".
Il y a quelque chose de paranormal dans les chorals de Bach.
Même les taxidermistes n'apprécient pas Uber.
Comparée à la créativité de l'univers, notre imagination fait pâle figure.

Vocifère I

Fessivore
Sauf hiver
Fils au ver

Sire et fauve
Vire fossé
Fort civet
Vos six fers
Faux viscères

Vit faussaire
Vices offerts
Faire six veaux
Six faux verres
Vire ces faux

Vers Sophie
Vit forcé
Fils ovaire

Faut s'y faire

            

Vocifère II

Fi ! Verseau
Vers office
Vos fils érent

Virent fée Os
Vie féroce
Sévit fort
Aux fers visse
Rive aux fesses
Vis, foret
Cire aux fèves
Aux fils verts
Vissait fort

Faut sévir
Cerveau fit
Vire faisceaux

Force et vie

Vie : c'est fort !

L'arbre acrobate (26.09.1999)

Des galbes qui s'élancent
Tant de courbes délicates
Ondoie et balance
Un arbre acrobate

Mouvance de l'espace
Tempérée par la hâte
Du regard qui se place
Sur l'arbre acrobate

Silences inédits
Que le vent dilate
Etendent la mélodie
De l'arbre acrobate

Clameur d'accords figés
Pour un chant qui éclate
Le temps est déchiré
Par l'arbre acrobate

haut de page

image